Archives 2011


P.L.U
La procédure d’élaboration du P.L.U avait été interrompue pour permettre la numérisation du cadastre qui s’était avérée indispensable. C’est désormais chose faite avec validation par les services fiscaux. Les réunions redémarreront cet automne.
Yves Gaucher


  
Plan Local d'Urbanisme
Le diagnostic de l’existant est terminé. L’étape suivante est l’établissement du Projet d’Aménagement et de Développement Durable. (PADD) Selon la loi S.R.U., le développement du village doit se faire en priorité par intensification du centre bourg. Il faut donc rechercher les « dents creuses » possibilité de construire dans le bâti existant en tenant compte des contraintes environnementales, sécuritaires ou autres. Ensuite, déterminer un taux de croissance sur les dix ans à venir. La ligne directrice étant la préservation de la vallée et le développement modérés du village et de son activité.
Les règles applicables sur la Commune en matière d’urbanisme ne dépendent pas du seul bon vouloir du Maire, ce serait trop simple ! Il existe une sorte de « pyramide » de règles à respecter, le Plan Local d’Urbanisme en étant l’aboutissement ultime au niveau local. En premier lieu, s’il existe, le PLU doit respecter les décisions du SCOT (Schéma de Cohérence et d’Orientation Territoriale). Ce document, en cours d’élaboration à l’échelle de notre canton, viendra remplacer à l’avenir le SIEP (Schéma Intercommunal d’Etudes et de Programmation). Le PLU et le SCOT doivent eux-mêmes être en conformité avec le SDRIF (Schéma Directeur de la Région Ile de France), dont la procédure est en cours d’achèvement.
Enfin, le P.L.U. doit être en conformité avec le code de l’environnement, qui détermine les zones sensibles, zones humides, zones boisées protégées, Natura 2000, ainsi que, bien sûr, avec le Code de l’Urbanisme. Un certain nombre de servitudes sont également à respecter : Route Nationale (RN 20), Routes Départementales, Pipeline, Gazoduc, Réseaux Hertziens, contraintes militaires, Schéma Directeur d’Assainissement, 5 exploitations agricoles dont un cressiculteur, sont recensés sur la commune, mais beaucoup d’autres, basées à l’extérieur, exploitent les terres sur le territoire communal. La zone agricole ne permet que l’installation de bâtiments d’exploitation et de la résidence de l’exploitant sous certaines conditions.
La commune est riveraine de la RN 20 près du lieudit Villesauvage comprenant une partie de l’ancienne station radio militaire. Elle est traversée par trois routes départementales, la RD 108 vers Guillerval, la RD 49 de Bierville (route d’Etampes à Fouville près de Méréville). La RD 491 vers Méréville par la Vallée. Toutes les autres voies sont communales y compris les chemins ruraux.
Enfin, il est rappelé l’origine Gallo Romaine de Saclas (Salioclitae) et l’existence du site archéologique. L’orientation du P.L.U. sera conditionnée par la loi SRU qui préconise la densification du bâti, par utilisation des « dents creuses » dans la mesure du possible et l’expansion raisonnée des hameaux.
Yves Gaucher
Mentions légales | Plan du Site | Recherche | Contact